5 erreurs à éviter pour la conservation des aliments

conservation des aliments bien ranger son frigo

Qu’il s’agisse de restes, de plats à préparer à l’avance ou de produits frais, le but de la conservation des aliments est de pouvoir les manger plus tard.

Le problème, c’est que si l’on ne conserve pas les aliments de la bonne manière, ils peuvent se gâter ou perdre tellement de leur qualité que l’on n’a plus envie de les manger. Dans tous les cas, vous finissez par les jeter au lieu de les manger, ce qui est pire que si vous les aviez jetés dès le départ.

Décortiquons les cinq pires erreurs de conservation des aliments, afin que la prochaine fois que vous emballerez un produit et le placerez dans votre réfrigérateur ou votre congélateur, ce ne soit pas son dernier arrêt avant la poubelle.

Conserver les aliments frais trop longtemps

C’est l’une des erreurs les plus courantes : acheter trop de produits frais et de viandes et s’attendre à ce qu’ils durent des semaines dans le réfrigérateur. Dans la plupart des cas, ce n’est pas faisable. Il y a des exceptions, comme les pommes et le céleri, par exemple. Mais dans la plupart des cas, une semaine est trop longue et vous devriez plutôt chercher à consommer les produits les plus périssables dans les deux ou trois jours.

En ce qui concerne les viandes, volailles et fruits de mer crus, vous devriez les cuire ou les congeler le jour même où vous les ramenez à la maison. Pour ce faire, vous devrez peut-être modifier vos habitudes d’achat si vous le pouvez, afin d’acheter moins à chaque fois, ou si vous ne faites pas souvent vos courses, comme c’est le cas pour beaucoup d’entre nous, modifier vos habitudes alimentaires et faire preuve de diligence en matière de conservation des aliments.

A lire également : Apprendre à cuisiner : 12 bases de la cuisine que tout le monde devrait connaître

Réfrigérer les mauvais aliments

conservation des aliments : 5 erreurs à éviter

Une autre erreur importante est de penser que tout doit aller dans le réfrigérateur. Oui, les aliments cuits, comme les restes, doivent l’être et, évidemment, tout ce que vous avez acheté dans la section réfrigérée du magasin doit être conservé dans le frigo de votre maison.

Mais beaucoup d’aliments n’ont pas besoin d’aller dans le réfrigérateur, ils en souffrent même si vous le faites. Exemples : les tomates, les agrumes, les oignons ou encore l’ail. Une fois ces aliments coupés, vous devez les réfrigérer si vous ne les utilisez pas ce jour-là. Mais lorsque vous rentrez chez vous, ils doivent être placés sur votre comptoir, pas dans le réfrigérateur.

A découvrir aussi : Comment congeler un gâteau ? Nos 5 conseils faciles

Stocker les fruits et légumes dans des sacs à fruits en plastique

Vous savez, ces sacs à fruits et légumes en plastique souple que vous achetez au magasin ? Ils sont parfaits pour contenir des articles en vrac, afin que vos pommes, pêches et pommes de terre ne roulent pas dans votre chariot. Mais ce ne sont pas des sacs de conservation des aliments ! Lorsque vous rentrez chez vous, vous devez retirer tous les produits de ces sacs et les stocker correctement.

Et « correctement » signifie quelque chose de différent selon le type de produit. Mais en aucun cas un sac en plastique ne permet de conserver un produit plus frais. Les produits ont besoin de respirer et le plastique les en empêche. La laitue en est un excellent exemple.

Les meilleurs sacs de congélation sur Amazon

Mauvaise utilisation du bac à fruits et légumes

Il est fort probable que personne ne vous ait jamais appris à utiliser le bac à légumes de votre réfrigérateur. La plupart des gens les traitent comme l’équivalent du tiroir à chaussettes pour les fruits et légumes et y fourrent tout, bon gré mal gré, parfois encore dans le redoutable sac en plastique dans lequel ils sont arrivés à la maison. Ne faites pas cela !

Pensez plutôt à vos produits en termes de taux d’humidité élevé et de taux d’humidité faible. Il y a un réglage sur chaque bac, qui peut être aussi simple qu’une glissière qui ouvre ou ferme une petite ouverture sur le tiroir. Dans ce cas, fermé, le taux d’humidité est élevé et ouvert, il est faible.

L’humidité élevée est idéale pour les légumes à feuilles comme la laitue et les herbes fraîches, ainsi que pour les autres légumes qui ont tendance à flétrir, comme le chou-fleur, le chou, le brocoli, l’aubergine, le concombre, etc. En d’autres termes, pratiquement tous les légumes frais.

Et devinez ce qui va dans le bac à faible taux d’humidité ? Pratiquement rien ! Certains guides recommandent de conserver les pommes, les poires, les fruits à noyau et les bananes dans le bac à faible taux d’humidité. Mais aucun de ces aliments n’a sa place dans le réfrigérateur.

Mais en théorie, si vous souhaitez spécifiquement stocker quelque chose dans une section à faible taux d’humidité, tout le reste de votre réfrigérateur est déjà à faible taux d’humidité ! Alors pourquoi utiliser un bac à légumes entier pour cela ?

La réponse est simple : Ne le faites pas. Réglez les deux bacs sur la position haute humidité et utilisez-les pour conserver les légumes frais (hors de leurs sachets). Et utilisez-les dans les deux ou trois jours qui suivent !

conservation des aliments : mieux ranger vos aliments dans le frigo

Stocker les aliments dans des endroits chauds

Mais comme nous l’avons dit, tout ne va pas dans le réfrigérateur. Les pommes de terre et les oignons, par exemple, ne vont pas dans le réfrigérateur. Mais cela ne veut pas dire que vous devez les stocker sur le plan de travail. Et oubliez aussi les paniers suspendus. La chaleur monte, et la chaleur est mauvaise pour les produits frais. En d’autres termes, le fait de stocker des produits frais dans un endroit surélevé réduira considérablement leur durée de vie. Il en va de même pour la lumière du soleil.

En fait, un grand nombre d’aliments gagnent à être conservés dans l’obscurité, dans un endroit frais et sec. Et si toutes les cuisines ne disposent pas d’un endroit répondant à ces trois critères, en général, un placard de cuisine bas, situé loin du four ou de la cuisinière, est idéal.

Les pommes de terre (y compris les patates douces) et autres légumes-racines (rutabagas, navets, panais), ainsi que les oignons et l’ail sont des exemples d’aliments qui aiment l’obscurité. Les céréales comme les flocons d’avoine ou le riz aiment aussi l’obscurité, car elles peuvent rancir, comme c’est aussi le cas pour toutes les huiles de cuisson. Tous ces éléments doivent être conservés dans un endroit frais, sombre et sec.

Pour an savoir plus sur la conservation des aliments, nous vous conseillons de lire cet article du ministère de la santé : Hygiène alimentaire : les grands principes

Ces articles peuvent également vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *